WALLIS
IN FRAGE

Haben Sie eine Frage zum Wallis ? Stellen Sie sie den Fachleuten. Die Mediathek Wallis verfügt in ihren Beständen fast alle Publikationen zum Thema Wallis oder von Walliser Autoren. Ihre Frage wird innert 72 Stunden beantwortet (Wochenende und Feiertage ausgenommen).

Signification des lieux dits

Gepostet von qui cherche trouve 26.07.2010 11:34
Bonjour!

Je m'intéresse en ce moment au parlé francoprovencal d'où découle bon nombre de nos lieux-dits valaisans. Je serai intéressé à connaître en particulier la signification de "Rouaz" qu'on retrouve dans plusieurs communes.

Merci beaucoup

Bonjour,

Le problème orthographique du patois est plutôt récurrent. Les noms subissent des modifications au cours des ans, à cause des nouvelles règles grammaticales en vigueur, des mauvaises lectures, etc. En toponymie, cette difficulté se rencontre également. Lors de l’établissement des plans, cartes, les avis n’ont pas été unanimes ; parfois les noms de lieux ont été francisés, parfois le nom est mal lu. Il peut également se révéler difficile de retrouver l’origine d’un nom, entre langue celtique, latine, germanique…On retrouve cette complication avec les noms de lieux « Rouaz ».

On trouve plusieurs lieux dits intitulés « Rouaz », ou dérivés du même nom originel, comme par exemple « La Roua », qui est un alpage de Saint-Luc, aussi appelé « Rouvaz », « la Rouaz », mayens de Savièse, « Rouaires » à Vétroz, « Roualaz » à Lens…. Il existe plusieurs hypothèses concernant leur origine.

D’après Henri Jaccard, dans son Essai de toponymie: origine des noms des lieux habités et des lieux dits de la Suisse romande, ces toponymes seraient issus du bas latin ruga, rua qui signifie ride, sillon ; les localités ou lieux dits désignés par cette expression se retrouveraient d’ailleurs principalement en campagne et seraient le plus souvent des champs. Les noms de lieux avec« Rua » ont la même origine : en « Corba Rua » à Baulmes par exemple.

Le latin ruga aurait également donné d’autres noms avec une signification légèrement déviée : mont sillonné, rayé de ravines. Dans ce sens on retrouve par exemple le « Mont Ruan » en dessus de Finhaut/Salvan. Toutefois pour ce dernier lieu, d’autres, comme Charles Kraege, lui trouvent également une origine préceltique, dans le sens d’abondance d’eau, tout en acceptant l’hypothèse de Jaccard.

Pour Jules Guex, l’alpage de « la Roua » précité, porterait ce nom en lien avec le « sentier » du Meidenpass qui le traverse, et ne donne pas de rapport possible avec ruga comme le faisait Henri Jaccard. Avec le patois d’Evolène on pourrait se rapprocher de l’hypothèse de Jules Guex, « rouà » signifiant le passage bourgeoisial pour le bétail.

 

Orientations bibliographiques

Maurice Bossard, Jean-Pierre Chavan, Nos lieux-dits: toponymie romande, Yens sur Morges, Cabédita, 2006

Marie Follonier-Quinodoz, Olèïnna:dictionnaire du patois d'Evolène, 2004

Henri Jaccard, Essai de toponymie: origine des noms des lieux habités et des lieux dits de la Suisse romande, Lausanne, G. Bridel, 1906

Charles Kraege, Toponymie des Préalpes franco-suisses 1, Lausanne, Ed. de la Section des Diablerets du Club alpin suisse, 1977

Jules Guex, La montagne et ses noms: études de toponymie alpine, Martigny, Pillet, 1976

 

Avec nos meilleures salutations

La Médiathèque Valais

 

Zurück
Vous êtes ici > Bereits gestellte Fragen > Signification des lieux dits